Site officiel de la commune de Sumène
Site officiel de la commune de Sumène

TOURISME – ENVIRONNEMENT - PATRIMOINE 

Avant-Projet (février 2017)

Au sein du territoire de la communauté de communes des Cévennes Gangeoises et Suménoises, le bourg de Sumène et les deux villages de Saint Roman de Codières et de Saint Martial, s’associent dans le but de développer, tout au long de l’année, l’économie locale des vallées cévenoles à travers une offre touristique et culturelle authentique et originale. L’accent sera mis sur un tourisme responsable et participatif en sensibilisant les visiteurs aux enjeux économiques et écologiques.Une ancienne filature, réhabilitée, aura vocation à accueillir le public et faire connaître et valoriser le riche patrimoine environnemental et historique des Cévennes méridionales. Cette « Maison de site » offrira de nombreux services (informations touristiques, salle d’exposition, boutique, animations, visites…) favorisant la découverte. 

Cette entrée Sud dans les Cévennes complétera le maillage touristique du territoire, en faisant le lien avec les sites remarquables tels que le Cirque de Navacelles, la grotte des Demoiselles et le pôle 4 saisons de l'Aigoual . Cette présentation incitera le visiteur à séjourner plus longtemps dans la région, afin d'en découvrir toute la diversité. 

Depuis Sumène, lieu d’arrivée de la Voie verte venant de Ganges, des sentiers de découverte permettront aux visiteurs, aux touristes, aux randonneurs de découvrir le territoire différemment, mais aussi d’appréhender celui-ci autrement au travers de concepts novateurs tel l’écotourisme.

A Sumène, plusieurs parcours patrimoniaux seront proposés autour des thématiques « nature » et « architecture ».

A Saint Roman de Codières, seront retrouvées, à travers les drailles et les menhirs, les marques des peuples préhistoriques.

Autour de Saint Martial, village perché remarquable, seront présentés les paysages en terrasses, travaillés et entretenus par l’homme depuis des siècles.

  • Contexte et problématique du projet :

  • Développer de nouveaux supports de découverte et valoriser les ressources du territoire

  • Valoriser et préserver le patrimoine architectural et naturel des vallées du Rieutord et du Recodier

  • Mettre en place des actions de sensibilisation auprès du grand public et du jeune public dans le cadre d’une démarche éco-responsable. 

  • Lieu et périmètre du projet :

Le secteur géographique de l'action se situe sur les communes de Sumène, Saint Martial et Saint Roman de Codières, avec la mise en valeur de sites privilégiés : Réserve Naturelle Régionale de Combe chaude, Parc National des Cévennes, Natura 2000 et territoire classé UNESCO.

  • Bénéficiaires de l’action :

Le grand public. Les touristes notamment qui aiment se promener au grand air et recherchent ou apprécient que la découverte soit enrichissante.

La population locale doit être un des principaux bénéficiaire des actions et aménagements notamment grâce aux rencontres, conférences et activités proposées par les associations locales.

L’appropriation par les habitants du territoire est déjà engagée au travers de la réflexion menée par l’Assemblée Participative des Habitants (APH).

Le jeune public. L'accent est mis sur l'aspect pédagogique des sentiers : adéquation des sentiers avec les programmes scolaires, animations sur le terrain et en salle, classes découverte...

Intérêt de l’action :
  • Développement du secteur tourisme et de l'activité randonnée par une diversification de l’offre et des activités

  • Mise en valeur du patrimoine architectural et naturel spécifique de ce territoire

  • Développement d’un réseau de sentiers à thèmes. Le « Réseau » d’interprétation créé entre la Voie Verte, le centre du village et les hameaux permettra de faire cheminer les visiteurs d'un point à l'autre du territoire.

  • Développement du rôle pédagogique et touristique des parcours découverte en lien avec les sites d’activités situés à proximité (Grotte des Demoiselles, Cirque de Navacelles (OGS), mont Aigoual (pole nature), etc.)

  • Retombées économiques

Economie locale :
  • Fréquentation :

La découverte du cœur de village de Sumène et de ses environs devrait entraîner un accroissement des réservations auprès des hébergeurs, voire l’offre en gîtes de groupes, et une augmentation des visites sur les sites marchands et non marchands.

  • Consommation :

La valorisation des entreprises, commerces, artisans, agriculteurs du territoire, véritables « ambassadeurs du territoire » renforcera la vente des produits locaux (artisanat et gastronomie) : soie, cachemire, textiles, produits agricoles de qualité – oignons doux, pommes, fruits rouges, châtaigne, miel…

  • Emploi :

Au vue de l’augmentation de la fréquentation touristique du village, il est envisagé de créer un poste à temps partiel pour l’accueil et l’animation de « La Terrasse ». Le point info tourisme y serait alors transféré (actuellement à l’Escale –espace pour tous).

  • Approvisionnement local :

Dans la mesure du possible, les entreprises-maître d’œuvre sélectionnés et les matériaux de constructions utilisés (bois, pierres du pays (schiste..) se situeront ou proviendront du territoire.

  • Coopération et partenaires pressentis

Conseils Départementaux Gard – Hérault, La Région Occitanie/Midi-Pyrénées, Office du Tourisme Cévennes -Méditerranée, Parc National des Cévennes, CAUE du Gard, ADRT du Gard

Réserve Naturelle Régionale de Combe Chaude,  NATURA 2000, UNESCO, Ecoles primaires de Sumène et de la Communauté de Communes, Collège de Ganges et le Lycée du Vigan

Services académiques de l’Education nationale (Gard et Hérault), Coopérative Oignons doux des Cévennes, Artisans du goût, Associations sur le patrimoine « Asphodèle  Le Prieuré » et « Allons enfants », Associations sur l’environnement «  Graine » et Sportives «  7 à Sumène », Villes et villages fleuris, Entreprise « l’Arsoie »

1/ Les équipements :

A/ Une « Maison de site » :

Définition :

La Maison de site est un levier d’émotion pour « interpréter » les espaces naturels et /ou culturels, provoquer l’intérêt du visiteur et retenir son attention.

Il s’agit souvent d’un bâtiment dont l’objet est de présenter un espace naturel ou culturel ; un équipement qui dispose de fonctions d’accueil et de services ; un lieu, avant tout, d’initiation au territoire ou au site, un endroit utile et même nécessaire à son interprétation.Qu’on l’appelle ou non « centre d’interprétation » y sont rassemblés : expositions, dioramas, projections audiovisuelles, animations, produits informatiques, médias interactifs, démonstrations, publications, boutique...Un lieu souvent complété dans ses abords par des aménagements de plein air et des services : stationnement, pique-nique, jeux pour enfants...

La maison de site (centre d’interprétation) est devenue un des principaux équipements de la rencontre entre un visiteur et un territoire. Elle a pour vocation de générer une expérience de visite réussie et de proposer un accueil personnalisé.

  • La FUTURE « Maison de Site » : La TERRASSE 

Un bâtiment à forte valeur architecturale, située en cœur de village de Sumène : l’ancienne Filature Ferrier.

  • Objectifs :

  • Un lieu qui dévoile l’offre patrimoniale et architecturale des différents parcours et sentiers d’interprétation

  • outils interactifs : Retour sur l’enquête-photos tourisme responsable, enregistrement des remarques jeune public et communication du suivi.

film vidéo en boucle, Visuels originaux de plans cavaliers

  • Panorama sur l’histoire et la géographie du village  pensées comme une entrée dans l’histoire et le territoire des Cévennes.

Réalité augmentée, reconstitution en 3D d’une filature avec les métiers en activité

Vivre en Cévennes : hier et aujourd’hui

  • Vidéos : partenariat avec le Parc National des Cévennes, le Musée Cévenol et l’Observatoire de l’Aigoual

Balades en images proposant des sites et des villages à découvrir

  • Lieu de rencontre à dominante culturelle, pédagogique et évènementielle

  • Expositions, sur les thématiques Patrimoine, Histoire, Soie, Zones protégées,

  • Evènements : Spectacles à thèmes, Journées du patrimoine, Journées des Savoir-faire traditionnels ou innovants (ex : textile, bâtiment) 

  • Accueil de scolaires, interventions d’associations, de Natura 2000, du Parc des Cévennes….

Le Jardin/ cour sur le Rieutord : point d’observation

Formations sur :- le patrimoine immatériel Cévenol ex :l’ Oralité (l’Occitan, Contes et Légendes du pays,) par des intervenants/associations- la gestion et ressources en eau ( SiVU , GEMAPI…) – aménagement risque inondations

  • Vitrine/boutique

Une exposition sera proposée aux divers producteurs, entreprises, etc… pour présenter leurs produits et productions. L’offre des différents produits locaux artisanaux et gastronomiques (soie, cachemire, textiles, produits agricoles de qualité – oignons doux, pommes, fruits rouges, châtaigne, miel…) sera ainsi mise en valeur.

Par la suite, la vente sur place de l’ensemble des produits sera permise par l’employé(e) municipal affecté à ce lieu 

  • Réhabilitation du bâtiment et de ses annexes :

  • La Filature Ferrier :

Le CAUE réalise actuellement pour la municipalité une étude defaisabilité avec réhabilitation du bâtiment dans un cadre d’économies d’énergie : isolation, chauffage, menuiseries, installations électriques et sanitaires, raccordements aux réseaux de communication. 

  • Ancien chemin de ronde couvert : Les ERBUMS

Ancien passage des remparts, couvert par des terrasses d’habitations s’étendant sur 60m environ et sur 3,5/4,5 m de largueur.

  • Lieu à ouvrir au public de jour, simultanément avec l’ouverture de la Salle Ferrier

  • Réalisations : plaque d’interprétation et sécurisation des caves des particuliers

  • Animation : cf. journée du patrimoine/Savoir-faire

  • Aménagement : 

  • Mobilier Espace Ferrier : présentoirs, banque d’accueil, chaises, fauteuils, meubles de rangement, gradins, cloisons modulables, mobilier extérieur… 

  • Informatique : ordinateur, vidéoprojecteur numérique, écran, sonorisation, borne wifi (accessible en extérieur pour mise en réseaux des sites touristiques)

B/ LES SENTIERS DE DECOUVERTE

Le visiteur aura le choix d’emprunter plusieurs parcours, balisés et jalonnés de dispositifs pédagogiques et ludiques, abordant chacun un thème particulier, racontant l’histoire d’un lieu.Chaque parcours pourra se faire à pied, en vélo ou vélo à assistance électrique, sur un jour, un week-end, un séjour d’une semaine, et cela tout au long de l’année car, à chaque saison, la nature présente un intérêt diffèrent.Les sentiers sont conçus comme des -idées découverte, destinés à un large public grâce à des outils adaptés et des supports spécifiques.

  • Mode de visite /concept 

Le principe est simple : faire comprendre l’évolution de la nature et des paysages le temps d’une balade, en éveillant la curiosité et l’imaginaire des visiteurs !

Tout en découvrant le village et son environnement, le visiteur devient acteur ; on l’invite à jouer avec ses sens et à prendre conscience des enjeux environnementaux, comment l’activité humaine qui a façonné le paysage et le transforme encore aujourd’hui. Le visiteur sera également amené à juger de l’impact positif ou négatif de cette activité au travers d’outils d’appréciation interactifs.

Le visiteur ne sera pas pour autant isolé avec sa tablette ou son livret car, est mis en place un réseau d’ambassadeurs de « gens du pays » (berger, agriculteur, éleveur, producteur de châtaignes, entreprise de textiles ou de soie, …. ) qui pourront répondre à ses questions et lui donner un aperçu de leurs activités et de leurs productions

Ces rencontres pourront se faire sur rendez-vous par inscription à l’Office du Tourisme ou à « La Terrasse ». 

  • Cible / public

  • Famille :

Un livret , ou au choix une tablette, sera confié au visiteur et lui servira de guide.

        . Jeune public 

Une pochette-jeux avec une enquête sous forme de chasse aux trésors ou d’ exploration, stimulera les plus jeunes dans leur parcours tout en délivrant des connaissances.

Ce livret et/ou pochette seront disponibles en Mairie, à l’Escale, (Espace Communal Solidaire d’Accompagnement et de Lien social) à l’Office du Tourisme de la Communauté de communes.

  • Public averti :

Des documents scientifiques accessibles par QR Code (Liens avec l’ Office du tourisme, les partenaires institutionnels, universitaires et de recherche…

Ces QR Code seront visibles sur les panneaux d’interprétation tout au long des parcours.

  • Descriptif des sentiers 

A/ Les parcours  proposés :

 « Sumène la Secrète » 

« Sumène la Céleste» :

« Sumène la soyeuse » :

« Hameaux et Villages perchés de St Roman de Codières et de St Martial» : 

 

B/ La signalétique :  

Panneaux d’accueil-présentation: 2 exemplaires

  • 1/ Implantation complémentaire, volet accolé au panneau porte Voie verte Sumène avec Charte graphique assortie à celle de la Voie verte

  • - 2/ Implantation entrée village côté sud –Ganges

Panneaux « bienvenue village »

  • 1 plateau Gare arrivée Voie verte

  • 1 entrée Combe chaude arrivée par Ganges 

Invitation à emprunter les 3 sentiers- parcours de découverte du village et ses environs, en autonomie,

avec possibilité de QR-code, en suivant les motifs au sol, en mural ou panneautage avec l’emblème de chaque parcours  de couleurs différentes

Un schéma simplifié des parcours avec indication de durée (ou km).

Traduction envisagée des panneaux et vidéos en anglais + une autre langue pertinente, régionale ex : Occitan

Panneaux d’interprétation : 14 exemplaires 

  • Le 1 avec le titre « Sumène la Secrète »

avec logo piéton et motifs au sol avec l’emblème : Sumène (tour), en rouge

  • le 2 avec le titre « Sumène la Céleste»

avec logo piéton et emblème : (oiseaux/rapaces…), en bleu

  • le 3 avec le titre « Sumène la soyeuse »

avec logo piéton et emblème : la chenille, en jaune/orangé

  • le 4 avec le titre « Hameaux et Villages perchés de St Roman de Codières et de St Martial»

avec logo vélo, voiture et emblème : traversiers stylisés, en vert

Plaques indicatives des lieux remarquables avec période   ex : Passages des bohémiens

C/ Les aménagements paysagers :  
  • barrières de sécurité au niveau des points de vue et des sites d’observation

  • calade : Prieuré de Cézas

  • Mise en valeur paysagère du site de l’Ermitage St Cyprien (nuisances visuelles de l’antenne )

  • Entretien des chemins (sols à rendre plus praticables et débroussaillage) : hors projet ( cf. chantiers d’insertion)

D/ Restauration du petit patrimoine :
  • l’Ermitage St Cyprien : restauration de la gravure sur la tombe de l’ermite

  • Fontaines : Fontaine de la ville – Fontaine de l'arrivée Voie verte

  • Aménagement du cheminement le long de la rivière : traversée complète du village en longeant le Rieutord

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris